Ils vous disent… C’est faux !

Ils vous disent que … la ville de Pessac a augmenté les impôts.

La taxe foncière est composée d’une partie communale et d’une partie départementale.

Les taux communaux des impôts locaux ont été gelés pendant la totalité du mandat municipal. Nous prenons l’engagement de les geler à nouveau pendant le prochain mandat.

Les taux départementaux ont, eux, augmenté de 12% depuis 2015.
M. Saint Pasteur et Mme Curvale qui sont aussi conseillers départementaux ont voté cette hausse.

 

Ils vous disent que … on construit beaucoup à Pessac

Le PLU tel que nous l’avons modifié permet de construire seulement des nouveaux logements collectifs le long du tramway, des principales lignes de bus et en hyper-centre de Pessac.

Les quartiers pavillonnaires sont préservés, les espaces verts également.

Si l’on examine les permis de construire, Franck Raynal en a accordés moins que son prédécesseur socialiste :
Sur les 6 ans de mandature (2008-2013), Jean-Jacques Benoit a accordé des permis de construire pour 428 logements par an en moyenne.
Sur les 6 ans de mandature (2014-2019), Franck Raynal a accordé des permis de construire pour 340 logements par an en moyenne, soit 20,56% de moins.

 

Ils vous disent que … Franck Raynal fait seulement de « l’écologie de façade »

Planter 2892 arbres en 6 ans, ce n’est pas de l’écologie de façade !

Lancer l’opération Pessac sans Plastique, ce n’est pas de l’écologie de façade !

Proposer des repas sans viande dans les cantines scolaires depuis 2017, ce n’est pas de l’écologie de façade !

Sensibiliser les enfants au tri des déchets dans les cantines, ce n’est pas de l’écologie de façade !

Signer un partenariat avec la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO), ce n’est pas de l’écologie de façade !

Participer au World Clean Up Day, ce n’est pas de l’écologie de façade !

Proposer de passer au 100% bio et/ou local dans les cantines, ce n’est pas de l’écologie de façade !

Installer une centrale photovoltaïque sur la colline du Bourgailh, ce n’est pas de l’écologie de façade !

Interdire les cirques avec animaux sauvages, ce n’est pas de l’écologie de façade !

Collecter les déchets verts, ce n’est pas de l’écologie de façade !

….

Naturellement Pessac, ce n’est pas l’écologie de façade

 

Ils vous disent que … Franck Raynal utilise les moyens de la Mairie pour faire campagne

Les financements de campagnes sont encadrés par le code électoral, les comptes de campagne sont vérifiés et validés par la Commission Nationale des Comptes de Campagne et des Financements Politiques (CNCCFP).

Les financements de la liste Naturellement Pessac proviennent de particuliers : colistiers et donateurs. Ils sont soumis à un plafonnement.
Aucun parti politique national ne contribue à la campagne.

La permanence, les affiches, tous les documents papiers, les coupe-vents bleus des colistiers, … sont financés grâce à ce compte de campagne.

La distribution des documents dans vos boites aux lettres et l’affichage sont assurés par les bénévoles engagés et enthousiastes !

Aucun moyen technique ou humain municipal n’est utilisé.

La Mairie met des salles municipales à disposition de tous les candidats qui en font la demande.

 

Ils vous disent que … la dette de la Ville a doublé en 6 ans.

Dette en 2013 : 11,3 M euros

Dette en 2019 : 15 M euros

La dette est le montant des emprunts de la Ville et sert à financer les investissements réalisés durant la mandature : Ecoles, Complexe sportif de Bellegrave, Aménagement de la Forêt du Bourghail, Maison de la vie Associative, reconstruction du Royal… au service des Pessacais.

Il est intéressant de noter que la municipalité de Franck Raynal a investi sur le mandat 10M€ de plus que la précédente, sans augmenter les impôts !